Répondre au commentaire

Traquage… c'est parti!

Ce n'est pas sans fierté que Rature.Net annonce la sortie du site-livre de Cécile Portier, évoqué ici, et appelé Traque Traces.

Drupal, 8 jours de développement consistant en adaptation de l'outil aux besoins narratifs et esthétiques de Traque Traces (relations entre personnages et histoires, intégration de Google Street View,…) des développements spécifiques concernant la charte et les données ;

et le résultat, ces histoires, ces personnages, ces traques et ces traces, le texte et la narration menés à bien par Cécile Portier, et jusqu'au choix du fond d'écran, je le trouve étonnant, unique mais le mieux est d'aller le lire, en espérant qu'il s'agisse bien d'un site et non d'un blog, suite à ce qui s'est dit aux Dix ans de Remue.net, et que le résultat est bel et bien singulier comme souhaité dès le départ.

Une navigation riche, ramifiée, autour d'un projet mené en résidence au Lycée Henri-Wallon d'Aubervilliers, et dont la subversion n'a d'égal que la persévérance de l'auteur à poétiser ces données, les détournant par la langue, la narration, la navigation : 

Tweet @petiteracine du 15 mars: Il y a une écriveuse technocrate qui ne veut pas se faire avaler par la fiction des chiffres  

À savoir: ce projet aura voix au Salon du Livre 2011, le 18 mars.

“Mon projet d’écriture est un pari-paradoxe : élaborer une fiction littéraire à partir de vrais chiffres. Faire littérature à partir de toutes les écritures qui pensent se passer de littérature.

 

“Statistiques, sondages, enregistrements divers de nos traces : quelle écriture est faite aujourd’hui de notre monde ? Voilà de quoi naît ce projet : d’une volonté d’écrire sur les sismographes sociaux qui nous écrivent. De voir comment ces appareils (de pouvoir) enregistrent nos réalités, faits, gestes et opinions, comment ils nous mettent à nu, et pour quel résultat. 

 

Traquer quoi, comment ? Découvrez par le haut, la ville de données.

 

Voir les articles de

Répondre

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer